- Dernières publications -

La politique d’Intelligence économique en France

Après une présentation succincte de l’organisation de l’Intelligence économique en France, il convient de regarder de manière un peu plus approfondie ce qu’il en est de la politique française en matière d’Intelligence économique. Cela permettra en cette période d’élections et de changements de faire le point sur ce qui a été fait, afin de mieux identifier et analyser les orientations du nouveau gouvernement quand elles seront présentées.

Deux grands dispositifs d’État chargés de l’Intelligence économique ont vu le jour en France, l’un sur impulsion de l’Élysée (D2IE), l’autre de Bercy (SCIE). Lire la suite »

Post to Twitter

12 juin 2012

Nouvelle rubrique « Politiques publiques d’Intelligence économique »

Logo jb2.0Vous l’aurez remarqué, une nouvelles catégorie est disponible sur ce blog, « Politiques publiques », dans la rubrique « Intelligence économique », tant il est vrai que c’est un sujet à la fois important (surtout dans un pays centralisé comme le nôtre) et intéressant (pour qui s’intéresse à l’IE et à son développement en France). Cette rubrique traitera donc des sujets liés aux politiques publiques (au sens large) relatives à l’Intelligence économique en France (et pourquoi pas à l’étranger si j’ai le temps et acquiers les compétences dans ce sujet), qu’elles soient issues de l’action directe du Gouvernement ou des collectivités. Lire la suite »

Post to Twitter

9 juin 2012

Formation en e-réputation

Logo ISERLe concept d’e-réputation se définit comme l’image, sur Internet, d’une entreprise, une marque, une personnalité. L’e-réputation a maintenant sa formation propre, avec le Diplôme Universitaire (DU, bac +5) E-Réputation de l’Institut Supérieur de l’E-Réputation (ISER), et délivré par l’Université de Strasbourg. Ce DU s’appuie sur l’expertise de Patrick VIDAL, Référent universitaire spécialiste à l’Institut Supérieur Européen du Lobbying (ISEL), et Jacques BREILLAT, expert bien connu en Intelligence économique (cf. son blog). Lire la suite »

Post to Twitter

3 juin 2012

Le « Manuel d’Intelligence économique »

Couverture du Manuel d'intelligence économiqueCe qu’il convient d’appeler le premier Manuel d’Intelligence économique a été publié récemment. Il a été développé avec bon nombre d’acteurs reconnus du secteur (Christian Harbulot, Bernard Carayon, François Jeanne-Beylot pour citer un blogueur influent du monde de l’IE, Nicolas MOINET etc.), et avec l’appui de l’Ecole de Guerre Economique (EGE). Il dispose même d’un site Internet qui lui est consacré… Lire la suite »

Post to Twitter

18 mai 2012

L’Intelligence économique, pourquoi (2/3) ?

Schéma les quatre dimensions de l'Intelligence économique en uneMon article précédent sur la question constatait que l’Intelligence économique avait pour but de maîtriser l’information pour connaître et agir sur son environnement, et ce dans dans ses quatre composantes (recherche des informations, gestion de ces informations, protection, influence). Je notais que l’entreprise avait toujours poursuivi ces buts, et concluais en interrogeant sur les spécificités propres à l’IE.

Il faut ainsi bien voir que, comme souvent en sciences sociales, l’Intelligence économique est plus que la somme des quatre matières qui la compose. Sa première spécificité propre, ce qui la rend nouvelles par rapport aux pratiques ancestrales de l’entreprise, c’est qu’elle réalise une synthèse de ces quatre dimensions : c’est leur articulation entre elles qui intéresse particulièrement l’IE, et qui leur permet à chacune d’être plus efficace, parce qu’interagissant. Lire la suite »

Post to Twitter

10 mai 2012

« Questions sur l’e-reputation »

Club e-réputationSuite à mon article de présentation de l’e-réputation, voici un e-book (ci-dessous), ou livre électronique, sur ce thème. Il a été publié par le Club E-réputation (cf. son blog, un article de présentation du club viendra). Le but de ce document, intitulé Questions d’entreprise sur l’e-réputation, est d’informer les décideurs des entreprises et des institutions sur l’impact des nouvelles technologies de la communication sur l’image de leur entreprise et leur façon de communiquer.

Le document s’articule autour de cinq questions, auquel il répond par le biais de l’expérience de 13 membres du club : Lire la suite »

Post to Twitter

24 avril 2012

L’Intelligence économique, pourquoi (1/3) ?

Schéma - Les quatre dimensions de l'Intelligence économiquePour les chefs d’entreprise, l’Intelligence économique (cf. sa définition) ne signifie souvent pas grand-chose, si ce n’est une discipline au nom insaisissable et aux pratiques douteuses. Pourtant l’Intelligence économique est bien autre chose, heureusement pour ceux qui en font leur métier…

L’Intelligence économique est rendue nécessaire en particulier par les évolutions de notre société : l’information y joue un rôle de plus en plus important, la concurrence ne connaît pas de frein avec un libre-échange qui règne en maître sur l’économie. Ces éléments nécessitent que l’entreprise se mette toujours plus au courant de l’évolution de ses marchés et de son environnement, afin de ne pas les « subir ». On peut dire que l’Intelligence économique a pour objectif ultime de maîtriser l’information pour connaître et agir sur son environnement, et cela dans ses quatre dimensions : Lire la suite »

Post to Twitter

20 avril 2012

Ne pas isoler la « veille »

Schéma Recherche d'informations

Précédemment, nous avons vu que, dans le cadre de l’Intelligence économique, le terme « veille » était réducteur, et que l’on devrait plutôt parler de « recherche d’informations« . Il faut ajouter à cela que cette « recherche d’informations » n’est pas, dans le domaine de l’Intelligence économique, une fin en soi : d’autres disciplines doivent prendre le relais afin que ces informations soient utilisées à bon escient.

C’est en effet le propre de l’Intelligence économique d’utiliser l’information non comme une simple donnée, mais comme un outil permettant de servir les intérêts de l’entreprise. Le but de la veille et de la recherche des informations n’est pas d’accumuler le plus possible d’informations, mais bien de collecter les informations pertinentes qui pourront être utilisées rapidement au profit de l’entreprise. Cette recherche d’informations doit donc être liée à leur utilisation dans un contexte d’Intelligence économique (lobbying et communication d’influence) et de façon plus générale dans la stratégie de l’entreprise (connaissance des produits des concurrents avant de lancer ses propres gammes, etc.). Lire la suite »

Post to Twitter

10 avril 2012

De l’Intelligence économique à la création de sites

Passer de l’Intelligence économique à la création de sites / blogs doit en dérouter certains. Les deux domaines peuvent en effet paraître lointains, au premier abord : l’Intelligence économique est une discipline liée au développement économique, tandis que la création de sites est a priori une activité purement technique… Pourtant, cette évolution s’explique parfaitement ! Lire la suite »

Post to Twitter

2 avril 2012

La protection des "informations formelles"

Comme nous l’avons vu précédemment, les informations peuvent être formelles ou informelles (cf. mon article définissant ces deux types d’informations). Les informations formelles sont les informations qui peuvent être mises sur support, puis triées et classées. Leur protection sera donc une protection concrète, avec des accès restreints pour certaines, une impossibilité d’y accéder de l’extérieur de l’entreprise pour d’autres… Lire la suite »

Post to Twitter

26 mars 2012

500 Internal Server Error

Internal Server Error

The server encountered an internal error or misconfiguration and was unable to complete your request.

Please contact the server administrator at webmaster@jbprevots.fr to inform them of the time this error occurred, and the actions you performed just before this error.

More information about this error may be available in the server error log.

Additionally, a 500 Internal Server Error error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.